Le service sanitaire est une nouvelle disposition mise en place par le gouvernement pour favoriser notamment la prévention.

Nos étudiants ont participé à ce type d’action en lien avec le service sanitaire, grâce notamment à l’implication de Mme Thiais, DIRECTEUR DES SOINS-CONSEILLERE PEDAGOGIQUE RÉGIONALE, ARS – POLE RH EN SANTÉ.Nous remercions également M’ton dos pour leur soutient technique.

Le journal 20minutes été présent et a relaté leur action, réalisée en collaboration avec des étudiants en soins infirmier. Ce service sanitaire

« Lundi 1er avril, nous avons réalisé une intervention de prévention avec des étudiantes infirmières de l’IFSI de Melun auprès d’une classe d’élèves de 5ème sur le site du collège Jacques Amyot à Melun.

Notre atelier portait sur les thématiques suivantes : la posture, le port du cartable et l’activité physique.

En classe les élèves ont tendance à s’avachir. … une position que l’on a tous déjà pris : tête anté-projetée, épaules enroulées, rachis thoracique et lombaire courbés… alors non, notre objectif n’a pas été de leur contre indiquer cette position, mais de leur expliquer en quoi elle pouvait être nocive et qu’il était nécessaire d’en sortir au cours des longues heures passées assis, par des mouvements de redressements et d’étirements.
Aussi, nous leur avons montré des positions plus adaptées et lorsqu’il est possible l’ajustement du poste de travail notamment par réglage de la hauteur de la chaise et de la table. Un modèle très simplifié du disque intervertébral leur a également été expliqué avec la notion de contrainte appliquée qui est majorée lors des positions non adaptées prolongées.

Ensuite, nous avons continué l’intervention en leur parlant du port du sac à dos. Nous avons expliqué que l’excès de poids et l’immobilité neutralisent le redressement du dos. Le poids idéal du sac à dos doit correspondre à environ 10% du poids du corps. Nous leur avons donné des conseils pour alléger leur sac en utilisant les casiers du collège à disposition ou en s’organisant pour prendre un livre pour deux. Nous leur avons expliqué qu’il fallait faire attention aux gros sacs et aux sangles mal réglées, car plus le cartable est éloigné du dos, plus on a de contraintes qui s’exercent sur les vertèbres. Il faut donc ajuster les sangles de sorte à ce que le poids reste toujours le plus près possible de la colonne vertébrale. Une démonstration de port de cartable a été faite.

Pratiquer une activité physique est important pour la santé ! Le sport est bénéfique pour les muscles pour la croissance pour les os pour réduire le stress…. Le message transmis était de pratiquer le sport qu’ils aimaient. Et surtout de le pratiquer le plus possible. Aller chercher le pain en marchant ou bien aller faire du vélo avec des amis. Toute excuse est bonne pour bouger. Les recommandations précisent qu’il faudrait faire minimum 30 min d’activité physique par jour tous les jours.

Enfin nous avons clôturé notre intervention par la démonstration de mobilisations, d’étirements et auto grandissements « discrets » et qui soient facilement reproductibles pour eux en cours.

Tout au long de cette intervention, nous avons essayé d’adapter au maximum notre discours à cette population jeune et de rendre notre présentation ludique et amusante en les faisant participer dès que cela était possible. Les enfants étaient réceptifs, nous voulions leur apporter des connaissances, mettre fin à certaines idées reçues et aussi leur donner des conseils et outils pour prévenir des douleurs.

Le but n’était pas de véhiculer un message de crainte du mal de dos mais de garder un maître mot en tête : « Bouger ! »