Recherche CEERRF: Le score fémoro-patellaire lillois

Vous êtes ici ://Recherche CEERRF: Le score fémoro-patellaire lillois

Recherche CEERRF: Le score fémoro-patellaire lillois

Cette semaine : Le score fémoro-patellaire lillois.

 

 

Tous les 15 jours, Le CEERRF en partenariat avec ITMP publie un article destiné aux professionnels de santé ou aux étudiants en fin de cursus, afin de parfaire leurs connaissances ou tout simplement leur apporter un éclairage ou des techniques nouvelles.

Validation of a French patient-reported outcome measure for patello-femoral disorders: The Lille Patello-Femoral Score.

Putman S, et al. Validation of a French patient-reported outcome measure for patello-femoral disorders: The Lille Patello-Femoral Score. Orthop Traumatol Surg Res (2016), http://dx.doi.org/10.1016/j.otsr.2016.09.008

 

 

Cet article expose une étude sur la validation d’une échelle spécifique à l’instabilité fémoro-patellaire (IFP). Il existe de nombreuses échelles d’évaluation, que ce soit pour les ligaments, les ménisques, l’articulation fémoro-patellaire, etc. Cette nouvelle échelle vise de façon spécifique l’IFP et ses retentissements fonctionnels

Les auteurs, français, utilisent un auto-questionnaire, en français, que le patient doit remplir pour évaluer la stabilité ou l’instabilité de son genou, composé de 12 items, permettant l’établissement d’un score allant de 0, genou instable, à 100, genou stable.

La validation de cet outil spécifique va se faire par l’étude de 136 patients ayant une instabilité objective ou subjective. Leurs réponses vont être comparées à une population témoin de 30 sujets ayant une atteinte du genou d’ordre méniscale ou ligamentaire.

Ainsi, 61 patients ont réalisé en parallèle un score de Kujala (1), afin de le comparer au score lillois. Le score de Kujala est utilisé pour évaluer de manière subjective les symptômes et les atteintes fonctionnelles chez les patients atteints de pathologie fémoro-patellaire.

Les résultats montrent une validité de ce test. Cependant, 2 items semblent redondants, ce qui peut fausser les résultats.

Le score ayant été effectué avant et après l’opération, les auteurs ont pu ainsi confirmer la modification de ce score concomitamment à l’amélioration de la stabilité.

Il est intéressant de noter que ce test évalue l’instabilité, mais également les conséquences cliniques générées par celle-ci. Dans notre pratique quotidienne, cette seconde composante prime la première, puisque l’impact de la pathologie sur le patient et son retentissement fonctionnel sont des éléments essentiels, propres à déterminer notre prise en charge.

(1) Kujala UM, Jaakkola LH, Koskinen SK, Taimela S, Hurme M, Nelimarkka O. Scoring of patellofemoral disorders. Arthroscopy. 1993;9(2):159-63.

Par | 2016-12-16T16:41:44+00:00 16 décembre 2016|Catégories : BDE|Mots-clés : , , , , , , |0 commentaire

Laisser un commentaire