Nouveaux diplômés en masso-kinésithérapie

La nouvelle promotion de kinésithérapeute du CEERRF a reçu son diplôme au sein des illustres bâtiments de la légion d’Honneur à Saint-Denis, en présence d’élu.e.s que nous remercions pour leur présence.

Cette promotion est particulière, en effet,  car c’est la première issue de la réingénierie de la formation débutée en septembre 2015.

Cette réforme  a allongé la durée des études de 3 à 4 ans et surtout  nous a permis d’accéder à l’ère de l’universitarisation, en collaboration  avec notre partenaire,  l’Université de Versailles Saint-Quentin, et notre directeur scientifique le Professeur François Genêt.

Cette promotion s’est confrontée, non sans brio pour certains, au mémoire de recherche. Nous pouvons nous enorgueillir de la production de plusieurs mémoires de très haut niveau, dont certains sont sur la voie de la publication.

Parallèlement, nos étudiants ont pu continuer à bénéficier d’enseignements pratiques, « le cœur métier », en plus d’interventions visant à stimuler la réflexion et le regard critique. Ainsi, notre principal objectif pédagogique a été de leur permettre d’apprendre à utiliser les outils adaptés à la mise en place de stratégies rééducatives référencées et optimales.

Ils ont su, pour la plupart, s’investir dans leur formation au même titre que nos formateurs que nous remercions vivement pour leur implication renouvelée. La plupart d’entre eux sont aussi des praticiens et l’exigence de leur travail est d’enseigner une pratique éclairée par la science mais ne délaissant pas les savoirs expérientiels.

Nous en profitons pour remercier aussi les lieux de stages, « chevilles ouvrières » de la professionnalisation, qui permettent le conflit cognitif nécessaire à la professionnalisation de nos futures collègues.

Enfin, nous remercions aussi toute l’équipe administrative qui sait se rendre disponible afin d’optimiser les conditions de la réussite de nos étudiants.

Félicitations et bonne route aux Nouveaux diplômés

L’équipe pédagogique,

Arnaud Cerioli

Stéphane Evelinger