Recherche CEERRF – Le test de Haber

Vous êtes ici ://Recherche CEERRF – Le test de Haber

Recherche CEERRF – Le test de Haber

Cette semaine : Le test de Haber

Tous les 15 jours, Le CEERRF en partenariat avec ITMP publie un article destiné aux professionnels de santé ou aux étudiants en fin de cursus, afin de parfaire leurs connaissances ou tout simplement leur apporter un éclairage ou des techniques nouvelles.

Can hip abduction and external rotation discriminate sacroiliac joint pain?

Man Ther. 2016 Feb;21:191-7. doi: 10.1016/j.math.2015.08.002. Epub 2015 Aug 12.

Article original par : Adhia DB, Tumilty S, Mani R, Milosavljevic S, Bussey MD.
Bussey MD, Bell ML, Milosavljevic S. The influence of hip abduction and externalrotation on sacroiliac motion. Man Ther 2009a;14:520e5.
Laslett M. Evidence-based diagnosis and treatment of the painful sacroiliac joint.J Man Manip Ther 2008;16:142e52

L’abduction et la rotation latérale de hanche, peuvent elles permettre de discriminer les douleurs d’origine sacro-iliaque ?

Cet article met en lumière le test de HABER, qui permet de reproduire la douleur d’origine sacro-iliaque (SI). Or, au regard de l’article, sa sensibilité et sa spécificité, habituellement qualifiées de modérées, augmentent pour une angulation d’abduction de hanche supérieure à 30°.

L’utilisation du test de HABER trouve sa justification dans des articles de Bussey, publiés en 2004 et 2009, dans lesquels l’auteur démontre une relation entre la mobilité de la hanche en abduction – rotation latérale et les contraintes sur l’articulation SI. Une augmentation de l’angulation entraîne une augmentation des contraintes notamment dans l’articulation SI, mais également, par une répercussion des tensions musculaires, sur la région lombaire et sacrée.

Pour réaliser le test, le thérapeute place le patient en procubitus. Il réalise un mouvement combiné d’abduction et de rotation latérale de hanche, homolatéralement à l’articulation SI qu’il souhaite évaluer. Le thérapeute augmente progressivement l’angulation de 10° sur une course angulaire de 0 à 50°.

Lors du test, le thérapeute cherche à reproduire la douleur SI du patient, ce qui permettrait de discriminer la participation des articulations SI dans les douleurs lombaires.

Ce test possède de nombreux points communs avec le FABER test réalisé sur le dos.

L’articulation SI est une articulation soumise à de nombreuses contraintes et il semble démontré que de nombreuses douleurs lombaires ont une origine SI. Actuellement, il n’existe aucun test permettant de diagnostiquer avec certitude une souffrance de cette articulation, mais le croisement de plusieurs tests permet de préciser avec une grande fiabilité l’origine SI de la douleur présentée par la patient.

Aussi, il semble intéressant d’inclure ce test dans l’arsenal des tests applicables à l’articulation sacro-iliaque, au côté, notamment, des tests développés par Laslett.

Par | 2016-11-24T12:27:30+00:00 15 novembre 2016|Catégories : CEERRF|Mots-clés : , , , , |0 commentaire

Laisser un commentaire